Dysgraphie Problèmes d'écriture Lenteur Douleur Tenue du crayon Rééducation de l'écriture La graphothérapie pour le plaisir d'écrire..
Dysgraphie             Problèmes d'écriture  Lenteur        Douleur                 Tenue du crayon                 Rééducation de l'écriture La graphothérapie pour le plaisir d'écrire..

 

 

Rééducation et résultats

 

La rééducation

 

Le but de la rééducation de l'écriture est d'obtenir le maximum d'efficacité avec le minimum d'efforts à la sciption, afin qu'écrire devienne un plaisir et non une source de tension.

 

Le bilan es réalisé en cabinet et dure environ 1H30. Il permet de déceler les difficultés de l'adulte, l'enfant ou l'adolescent face à l'écriture. 

 

 

Ce bilan comprend :

 

  • Une anamnèse : entretien avec la personne concernée, ou le jeune et ses parents afin de collecter des renseignements sur les circonstances qui ont précédé les troubles de l’écriture. Observations des cahiers ou autres documents apportés.
  • Un test de vitesse.
  • Un examen de l’écriture.
  • Un examen de motricité graphique.
  • Un bilan de latéralité si besoin
  • Le calcul de l’âge graphomoteur (comparaison de l’écriture avec celle d’enfants du même âge et du même niveau scolaire).
  • Restitution du bilan oral ou écrit sur demande.

 

      A l’issu de ce bilan, et s'il y a dysgraphie, un plan de rééducation personnalisé est établi. La rééducation de l’écriture est adaptée à chaque personne selon l’âge et les problèmes de dysgraphies rencontrés.

 

La régularité des séances est primordiale pour permettre des progrès soutenus.



Le délai pour une rééducation est variable selon le degré de dysgraphie, la fréquence et l’investissement de l’enfant.



Ce qu’il faut savoir et qui est capital, c’est qu'une amélioration de l'écriture  induit un changement positif de comportement chez l'individu en rééducation et en particulier  chez les plus jeunes, car leur problème est dédramatisé.

 

Rémy, 12 ans. Dyspraxique et dysgraphique

 

 

 Avant

  

 

 

 7 séances

 

 

 

 

14 séances

 



  Les techniques

 

La graphothérapie s'appuie sur des techniques spécifiques. Le graphothérapeute se réfère aux travaux de JULIAN de Ajuriaguerra, neurospychiatre et psychanalyse, et Robert Olivaux, Docteur en psychologie.

 

Je suis également diplômée de l'école Danièle Dumont, enseignante en pédagogie qui propose une modélisation de l'apprentissage de l'écriture. Son approche est basée sur l'observation du geste graphique permettant de mettre en place une stratégie de rééducation pour rétablir les gestes fondamentaux et l'automatisation du geste d'écriture.

 

Les techniques que j'utilise varient en fonction de l'âge et du type de dysgraphie.

Il faut avant tout considérer l'enfant dans sa globalité en élargissant l'investigation parfois bien au-delà d'une déficience graphique.

Elles sont basées sur :

  • La relaxation et la respiration, pour atténuer les crispations du corps en son entier, mais aussi des différents segments sollicités par l'acte d'écriture.
  • La motricité globale.
  • La motricité fine, en vue d'acquérir une tenue du stylo performante.
  • Des exercices liés au graphisme : travail sur l'espace, le trait, la forme, le mouvement mais aussi sur la pression, la vitesse et le rythme. 

Le graphothérapeute propose des exercices :

  •  de calligraphies avec différents supports et instruments (peinture, pastel, craie, plume…). Le travail se fait grâce à des tracés-glissés qui sont la base de la graphothérapie, ainsi que l'étude de formes pré-scipturales qui contiennent en germes toutes les formes des lettres. Cet entrainement permet l'acquisition de nouveaux automatismes graphiques et une amélioration nette et rapide de l'écriture. A partir du moment où le geste est maîtrisé, l'enfant peut se détacher de la lettre pour accéder à l'idée.

 

  • Travail sur l'élan du geste et le mouvement.

 

  • De graphomotricité, c'est à dire des exercices de motricité manuelle et des exercices graphiques.

 

  • De pression, précision, vitesse sur des formes pré-scipturales.

 

  • J'utilise la méthode Warnke qui permet d'agir sur les  difficultés d'apprentissage et les troubles de l'attention, en entraînant les fonctions cérébrales de base comme la vitesse du traitement auditif ou visuel.

 

  • Jeux d'attention, d'adresse, mémorisation visuelle et auditive. Des jeux de Balles et de jongle qui vont faire appel à tous les sens, équilibre, concentration et coordination. On met notre cerveau au sport ! Balles C+

 

  • Brain gym, méthode basée sur le mouvement et les fonctions cérébrales et corporelles impliquées dans l'apprentissage.

 

La graphothérapie repose sur un rapport de confiance entre le rééducateur et l'enfant. Rien n'est imposé !

 

Il ne s'agit pas de changer l'écriture d'une personne mais d'optimiser le geste qui l'accompagne, de la réconcilier avec l'écrit en lui faisant trouver ou retrouver le plaisir d'écrire.

 

PRISE EN CHARGE PAR LA SECURITE SOCIALE

Il n’y a actuellement pas de prise en charge des honoraires de graphothérapie par la sécurité sociale. Néanmoins certaines mutuelles acceptent un remboursement au forfait.

 

Renseignez vous auprès de votre mutuelle.

Graphothérapeute | Rééducation de l'écriture | Dys | Dysgraphie | Scolarité |

Bilan graphomoteur | Problèmes d'écriture | Graphothérapie Savoie | Dysorthographie



        Contact

 

Valérie YERN

Graphothérapeute

3 Allée des Erables

73420 Drumettaz Clarafond



 Tel : 04.79.34.55.05

Sur RDV

 

Vous pouvez également utiliser le formulaire de contact

 

Thèmes traités dans le site...

 

Dysgraphie - Rééducation de l'écriture - Lenteur - Douleurs - Tenue de crayon - Troubles des apprentissages - Dys - Clavier - Précocité - Braingym - Aménagements scolaires - Ergothérapie - Dyspraxie - Gaucher - Ajuriaguerra - Dyslexie - Motricité  - Développement -

 

 

 

Un peu d'Humour...

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Graphothérapeute-savoie