Dysgraphie Problèmes d'écriture Lenteur Douleur Tenue du crayon Rééducation de l'écriture La graphothérapie pour le plaisir d'écrire..
Dysgraphie             Problèmes d'écriture  Lenteur        Douleur                 Tenue du crayon                 Rééducation de l'écriture La graphothérapie pour le plaisir d'écrire..

 

 

 

EN SAVOIR PLUS SUR…

 

Page en cours de réalisation…

 

 

 

L'échelle d'Ajuriaguerra

La latéralité

 

 Clavier et écriture manuscrite ?

 Le brain gym

 Evolution du geste graphique

 Aménagements pédagogiques

 L'écriture...

 

 L'écriture,

les médias en parlent de plus en plus...

 

 

Développement de l’acte graphique chez l’enfant

 

 

 

Du simple gribouillage au dessin réalisé, votre enfant passe du temps avec ses crayons. Comment évoluent les dessins de votre enfant ? Que révèlent-ils ?

 

 

L'activité graphique est le résultat de liaisons interfonctionnelles qui s'établissent aux 3 niveaux de l'activité :

  •   Niveau moteur
  •    Niveau perceptif
  •   Niveau de représentation

 

Il y a 3 stades dans l'évolution du graphisme chez l'enfant :

 

  1.  le stade du gribouillage où les mouvements sont impulsifs et non contrôlés. L'enfant tient son crayon en prise palmaire(à pleine main), il n'est pas  latéralisé. L'espace graphique n'est pas encore contrôlé, les traces sont horizontales ou verticales et le contrôle visuel n'est pas  automatisé.

L'enfant laisse une trace et il y a un réel plaisir moteur. C'est la découverte de la représentation...

Du coup tous les supports qu'il va rencontrer dans sa vie quotidienne deviennent d'excellents terrains de découverte : terre, sable, purée, confiture...Parfois un peu difficile pour les parents, mais cette étape constitue un passage obligatoire par lequel, sans le savoir, l'enfant se prépare déjà à écrire...

 

       2.  le stade de la conscience de la forme où il y a un début du contrôle du mouvement qui se freine un peu. L'impulsivité diminue. L'occupation de l'espace graphique est plus homogène.

Il commence à y avoir un rapprochement entre le tracé hasardeux et l'apparence d'un objet.

Stade du bonhomme têtard : l'enfant dessine un rond représentant la tête et le tronc vus de face, auxquels sont attachés deux bâtons pour les jambes et deux autres pour les bras.

Sachez qu'au travers de ce bonhomme, c'est lui-même que l'enfant dessine. Car en dessinant cette silhouette humaine, il se représente inconsciemment  et dévoile la perception qu'il a de son corps.

 Amorce de cercles plus ou moins fermés et de boucles, puis de croix, spirales... L'acte devient intentionnel et représentatif.

 

       3.  le stade de la maîtrise du tracé ou la pression sur le crayon est mieux contrôlée mais encore rigide. Les tracés se  font par des mouvements d'épaule et de poignet. L'enfant explore d'autres directions (haut/bas, gauche/droite, symétrie), organise mieux son espace, utilise un langage pour expliquer et raconter ce qu'il dessine. Il va plus vite, miniaturise ses gestes et son geste s'automatise. Il devient capable de reproduire des modèles.

 

Un dessin reste révélateur du développement psychomoteur de l'enfant. Comme à chaque étape de sa progression, des signes peuvent vous mettre la puce à l'oreille...

 

 

EVOLUTION DU BONHOMME

PRISE PALMAIRE

EVOLUTION DE LA TENUE DU CRAYON

 

La latéralite

La latéralisation désigne un processus qui entraîne une prévalence ou spécialisation hémisphérique d'une fonction cognitive. C'est à dire une prévalence d'un côté du corps sur l'autre pour accomplir les actes moteurs et les fonctions perspectives. Elle s'établit au niveau de la main mais aussi du pied, de l'œil et de l'oreille.

 

Latéralité : est la dominance fonctionnelle d'un côté du corps.

 

Latéralisation : est le mécanisme biologique qui met la latéralité en place.

 

L'enfant doit distinguer sa gauche et sa droite et ainsi définir sa propre  latéralité qui est très importante dans son évolution. Elle influence l'idée que l'enfant a de lui-même, l'établissement de son schéma corporel, la perception de la symétrie de son corps.

Il va donc devoir utiliser la main appropriée et repérer le sens de l'écriture de gauche à droite.

Le schéma corporel est à la base de l'organisation motrice. L'enfant a besoin de bien percevoir son corps pour bouger adéquatement.

 

 

 

 

La latéralité ne s'établit pas vraiment avant 7 ans. Elle se stabilisera avec l'apprentissage de l'écriture qui nécessite une coordination manuelle  fine et amène donc à opter définitivement pour une main.

 

 

La latéralité  concerne aussi le pied, les yeux et les oreilles.

Lorsqu'une personne utilise le même côté pour ses habiletés manuelles(pied, oeil, main), la latéralité est homogène.

Dans le cas contraire, on dit qu'elle est non homogène ou croisée.

 

 

Le choix d'un côté par rapport à un autre est avant tout cérébral, c'est à dire lié au fonctionnement neurologique.

 

 

L'œil droit sollicite plus particulièrement le cerveau gauche.

Dans un livre, le droitier visuel va chercher la connaissance et  des informations précises.

Sur le terrain de jeux, il va vouloir miniaturiser l'espace pour gagner en précision.

L'œil gauche va chercher dans un livre la source d'inspiration.

Sur un terrain de jeux, le gaucher visuel a des jeux plus moteurs.

 

 

 

Le brain gym

 

Le brain gym se fonde sur les liens existants entre le mouvement et les fonctions corporelles et cérébrales impliquées dans l'apprentissage.

C'est une technique que j'utilise très souvent au cabinet car à travers des activités physiques simples et ludiques, cette gymnastique du cerveau vise à retrouver une bonne connexion entre les 2 hémisphères cérébraux et une bonne coordination des différentes zones du cerveau impliquées dans la réalisation d'une tâche : parole, vision, écoute, mémoire, mouvement.

 

Les exercices s'inspirent du taï-chi, de l'accupressure et du yoga.

 

Les enfants sont plus concentrés, moins agités et arrivent à mieux s'organiser dans le travail, etc...

 

Cette approche peut être utile à beaucoup de personnes pour améliorer l'apprentissage, à l'école bien sûr,  mais aussi au bureau, à la maison et dans toutes les tâches de la vie quotidienne : lecture, écriture, maths, créativité, adaptation, concentration, mémoire, comptabilité, langues étrangères, musique, passage d'examens...

 

Aménagements scolaires

 

 

Dans le cadre scolaire, l'enfant dysgraphique devrait pouvoir bénéficier d'aménagements dont l'objectif serait :


-     de réduire la quantité d'écriture à fournir lors de la prise de notes, des contrôles et des devoirs.

Une tolérance vis-à-vis de la production graphique est donc indispensable de la part des enseignants. La qualité doit être privilégiée par rapport à la quantité. Il serait utile également d'éviter les exercices de copie et de fournir des photocopies.

 

  -      de bénéficier d'une compensation adaptée à la hauteur de son désavantage : aménagement de temps supplémentaire, demande spécifique de ne pas prendre en compte l'orthographe.

 

Il est important de remotiver l'enfant et de le valoriser pour qu'il reprenne confiance en lui.

 

  

 

 

Dans le cadre d'une dysgraphie sévère s'intégrant dans un trouble praxique ou neuromoteur, l'enfant ayant bénéficié d'une rééducation de l'écriture peut aussi compenser  son handicap par l'utilisation d'un outil informatique. L'apprentissage se fera chez un ergothérapeute qui le familiarisera avec ce matériel (clavier, fonctions de traitement de texte et autres logiciels si besoin).

 

Même si l'ordinateur ne règle pas tous les problèmes, celui de la dysorthographie par exemple, il facilite la tâche, aide à contourner des troubles instrumentaux, libère de l'énergie cognitive pour permettre aux performances conceptuelles et raisonnementales d'émerger.

 

Il n'est absolument pas question d'interdire à l'enfant d'utiliser un crayon.

 

 

 

 

        Contact

 

Valérie YERN

Graphothérapeute

3 Allée des Erables

73420 Drumettaz Clarafond



 Tel : 04.79.34.55.05

Sur RDV

 

Vous pouvez également utiliser le formulaire de contact

 

Thèmes traités dans le site...

 

Dysgraphie - Rééducation de l'écriture - Lenteur - Douleurs - Tenue de crayon - Troubles des apprentissages - Dys - Clavier - Précocité - Braingym - Aménagements scolaires - Ergothérapie - Dyspraxie - Gaucher - Ajuriaguerra - Dyslexie - Motricité  - Développement -

 

 

 

Un peu d'Humour...

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Graphothérapeute-savoie